labels

  

 
 

Château du Chapitre

La première mention d’un « chapitre » à Breuillet date de 1602, lorsqu’un Guillaume Bryis, naguère secrétaire du Roi, achète trente perches de pré (ancienne mesure de longueur) « près de la ferme du Chapitre ». C’est en 1664 qu’apparait la première propriétaire : Mlle de Rochefoucault de Chandenier comme succession de M. Bouchardeau, auquel étaient dus sans doute la construction de la maison et le nom qu’elle porte. Guilaume Bouchardeau, à l’origine de la construction, était conseiller du Roi et contrôleur du grenier à sel de Château du Loir dans la Sarthe.

De 1657 à 1701 les Rochechouart de Chandenier, descendants de La Rochefoucault, sont propriétaires du Château du Chapitre. En 1701, Nicolas Fournet, auditeur ordinaire à la Cour des Comptes, en devient propriétaire. A la suite du décès de leurs héritiers, le tuteur Jean Baptiste Buterne rachète en 1719 les droits et devoirs de succession. Les Buterne conserveront le Château jusqu’en 1761.

De 1761 à 1822, le Château du Chapitre est propriété des Gouye de Longuemare et de leurs héritiers, dont Thomas Vitry qui fut ingénieur géographe du Roi aux affaires étrangères.

De 1822 à 1890 plusieurs propriétaires se succèdent : les Masselin, Beauvais, Delaville et Mainfroy.


C’est en 1890 que la famille Hallé acquière le Château. En 1971, la commune, sous le mandat de Gervais Pajadon,  achète la propriété aux légataires de Mlle Renée Hallé pour 680 000 francs.

Cette acquisition s’inscrivait dans un ensemble de biens acquis pendant la même période comme la Salle des Fêtes et le terrain des services techniques.

Devant les besoins croissants liés à l’augmentation de population, une aile fut construite au cours du mandat de Max Marest, avec la création notamment de la salle Béjart, dédiée à la danse.

Au fil des années le Château du Chapitre accueillit des services municipaux, des associations, la médiathèque, le conservatoire, des expositions et de nombreuses manifestations.

Depuis le 14 décembre 2011, après une réhabilitation exemplaire tournée vers la modernité et l’économie d’énergie, l’ensemble des services administratifs de la Mairie est transféré dans ce bâtiment pour la plus grande fierté des Breuilletois.

 

 
Retour vers le haut